[Temps de lecture : < 1 minute]

Au cours des années 60, deux titres phares et un album de la « British Invasion » sont sortis ou ont atteint les sommets des charts un 10 juillet. Place des Arts vous fait découvrir ou redécouvrir ces événements majeurs pour la musique pop.

10 juillet 1964, un LP et un single :

A Hard Day’s Night est le troisième album des Beatles. Il parait  le en Grande-Bretagne, en tant que bande originale de leur premier film, qui porte le même titre.

The House of the Rising Sun par The Animals devient no 1 au Royaume-Uni, le 10 juillet, et no 1 aux États-Unis le 5 septembre pendant trois semaines.

A l’origine, le morceau est une chanson traditionnelle de folk américaine. Elle est aussi connue sous le nom de Rising Sun Blues.

10 juillet 1965 : un jour marqué d’une pierre blanche qui roule

Une nuit du printemps 1965, Keith Richards se réveille,  prend sa guitare sèche pour poser un riff de 3 notes qui l’assaille pendant son sommeil. Il se rendort, satisfait de ses quelques notes. La suite tient du rêve éveillé…

les Rolling Stones sont no 1 aux États-Unis, avec (I Can’t Get No) Satisfaction. Ils y restent quatre semaines et sont  no 1 au Royaume-Uni le 10 septembre.

>> Vous pouvez retrouver ces morceaux et l’album des Beatles à la médiathèque de Place des Arts.

>> Ils sont également disponibles sur Music Me

Mise à jour : 10 juillet 2023