La culture aux ministères économiques et financiers

Hommage à Pierre Schoendoerffer

[Temps de lecture : 3 minutes]

Le 14 mars 2012 s’éteignait Pierre Schoendoerffer, réalisateur entré dans la légende du Cinéma.

Engagé à l’âge de 22 ans en tant que reporter cameraman au Service Cinématographique des Armées (SCA), il part pour l’Indochine en 1952. Il est fait prisonnier à Diên Biên Phu en 1954. Il est l’auteur d’une trentaine de reportages sur l’Indochine tournés en 35 mm et conservés à l’état de rushes à l’ECPAD (Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense).

C’est d’abord dans son roman La 317ème Section qu’il révèle pour la première fois ce que fut l’enfer de l’Indochine. Il adapte ensuite ce roman au cinéma sous le même titre en 1965 et obtient le prix du scénario au Festival de Cannes. Sa force est de porter un regard humain sur le conflit, sans parti pris idéologique, en se plaçant au plus près du vécu des soldats.

En 1967, il reçoit l’ Oscar du meilleur film documentaire pour La Section Anderson

: il est élu membre de l’Académie des beaux-arts.

Place des Arts et Pierre Schoendoerffer

La bibliothèque et la médiathèque mettent à votre disposition les œuvres qui suivent :

Là-haut, roman

Résumé : Qui est Henri Lanvern ? Peut-être faudrait-il dire : qui était Lanvern ?  Car depuis ce soir de juin 78, où, lors du tournage d’un film qu’il devait signer, le cinéaste a annoncé à son équipe qu’il partait le lendemain vers le Laos chercher un ami de longue date, ancien d’Indochine comme lui, nul ne l’a revu, n’a recueilli le moindre écho de sa vie.
Au devant de qui, au juste, se portait Lanvern ?
Une histoire haletante parfois énigmatique, parfois bouleversante, et constamment prenante par le poids de vérité humaine qu’elle impose.

L’aile du papillon, roman

Résumé : Le battement d’ailes d’un papillon au pays du Matin calme provoquant un ouragan à l’autre bout du monde ; la rupture d’une « manille à cinquante balles » à l’origine de catastrophes en chaîne : au cœur de ce roman, le jeu du hasard et de la nécessité fait basculer le destin de trois hommes.  Roscanvel, jeune ingénieur brillant et marin d’exception, rescapé du naufrage d’une course en solitaire, hissé à bord d’un cargo « poubelle », s’empare des commandes au beau milieu d’un typhon et se retrouve condamné pour mutinerie et pour meurtre… Le narrateur, auquel son filleul Roscanvel raconte son histoire pour qu’il la consigne dans un livre. Cet ancien légionnaire a connu l’aventure, mais il vit désormais retiré dans un petit port breton rythmé par les tempêtes qui menacent les chalutiers et alimentent la chronique locale des bistrots de la criée. Joakim Profieffke, capitaine du cargo à la dérive, personnage monstrueux vautré dans sa souille et racheté par sa fin. Au fond, l’existence d’un homme appartient-elle à celui qui l’a vécue ou à celui qui la conte ? Pierre Schoendoerffer raconte une histoire simple, qui roule ses personnages dans le chaos des vagues.

 

L’adieu au roi,  roman graphique

L’île de Bornéo, envahie par les Japonais au début de la Seconde Guerre Mondiale, sert aux Alliés de base pour préparer la conquête des Philippines. Les troupes décident, en effet, de pacifier l’île et, pour ce, envoient des agents chargés d’entrer en relation avec les indigènes pour organiser un soulèvement.

 

La 317ème section, DVD

Le crabe tambour, DVD

L’honneur d’un capitaine, DVD


Dien Bien Phu, DVD

Concerto de l’adieu tiré du film Dien Bien Phu

Mise à jour : 19 août 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.