Date/heure
Date(s) - 30/04/2021 - 12h30 - 14h00

Emplacement
Centre d'Activités Sportives et Culturelles (CASC)

Type : Concert en replay


À quoi ressemblerait Tapestry, le chef-d’œuvre de Carole King, à l’heure de l’empowerment féminin, des ­smartphones et des réseaux sociaux ? La réponse se trouve peut-être ici, dans les textes galvanisants de la ­Californienne Brisa Roché, songwriter et voix en liberté, ou dans les compositions amples de Frédéric Fortuny, également arrangeur et réalisateur, où dansent les fantômes de Laurel Canyon, du Brill Building et de Broadway.

Brisa Roché est une artiste américaine, ­autrice de dix albums. Elle est chanteuse, compositrice, écrivain, et peintre.

Découverte dans le circuit du jazz ­(première signature chez Blue Note), elle s’est ­orientée vers la pop indépendante, avec des disques tels The Chase, Takes, All Right Now, ou Invisible1, qui ont reçu un accueil critique élogieux.

Après un long séjour dans sa Californie natale, elle est revenue avec deux albums- Post Drunk Mime (post-punk) et Father, aux sonorités folk et minimalistes, produit par John Parish (PJ Harvey) et suivi de peu par son album phantom «Low Fidelity”.

En parallèle elle prend part à l’écriture, ­l’enregistrement et la production de ­musiques originales pour des fictions, et des courts et longs métrages, tout récemment ­composant 6 titres pour le Festival du ­Cinéma Américain à Deauville 2019.

Brisa Roché et Frédéric Fortuny collaborent ensemble depuis 2007.

Pour ce concert, la chanteuse californienne et le ­multi-instrumentiste parisien (Tango, Autour de Lucie, Da Silva, entre autres ­références) unissent leurs patronymes sur un album entièrement écrit et composé à quatre mains. Ils vous présentent leurs compositions dans une version intimiste et inédite pour le première fois sur le site internet, la page facebook et la chaine You Tube de Place des Arts , ­depuis la ­sortie en février de Freeze Where U R.

Le replay intégral

Le montage du concert

  • Dans Last Song, titre paradoxal pour un premier single, on entend des clins d’œil à Carole King, à Ginger Rogers et à Weyes Blood sur une pop song ­estivale dont il sera difficile de vous départir après son écoute:

Mise à jour : 10 juin 2021